Domaines de la famille Carsenac et de Rumet-Carsenac en Limousin et Marche
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Notes d'information sur le village de Viam

Aller en bas 
AuteurMessage
Bruenor
Famille de Rumet


Messages : 77
Age : 30

MessageSujet: Notes d'information sur le village de Viam   Mer 27 Jan - 15:57

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumet-carsenac.forumactif.com
Elric Lesang
Intendant des Cars [PNJ]
avatar

Messages : 38

MessageSujet: Re: Notes d'information sur le village de Viam   Jeu 15 Avr - 15:05

Description rapide du château


L’on pénètre dans le château à proprement parler une fois que l’on a dépassé le mur d’enceinte percé du poste de garde et que l’on a traversé la petite cour qui sépare l’enceinte du logis.

La demeure comprend deux niveaux habitables, à savoir :

Le rez-de-chaussée


L’entrée dans le château est simple et dépouillée ; c’est une pièce (1) aux poutres apparentes (comme toutes les pièces du rez-de-chaussée de la demeure), au sol de pierre, tendue face à la porte d’une tapisserie, tissée en une obscure manufacture, représentant les collines du Berry, non loin de Chavignol, là où se dressai autrefois le manoir de la maison d’Elicahre.

De l’entrée partent deux longs corridors, menant, pour celui de gauche, à la bibliothèque (4) et à un salon privé (6). La température y reste assez douce, car ils passent à côté de pièces chauffées et en desservent d’autres.

Le corridor de gauche dessert, par deux portes distantes de quelques mètres l’une de l’autre, la salle de réception (2) du château. Face à la première porte se dresse une cheminée d’une taille telle que l’on peut y faire brûler de petits arbres. Sur la droite, une table, entourée ou non chaises selon l’occasion, accueille les victuailles proposées aux invités. Sur la gauche, des banquettes et fauteuils tendus de velours sombre sont prêts à accueillir toute personne désireuse d’un peu de repos. Quand on se détourne de la cheminée, on découvre, surplombant l’entrée de la salle, une galerie qui court sur toute sa longueur, servant aussi bien à installer, le cas échéant, des musiciens, qu’à voir sans être en vue. On accède à cette galerie par un discret escalier en colimaçon situé derrière la table, contre le mur.

Au bout de ce même corridor, l’on parvient à la bibliothèque (4), où la dame de Viam a entreposé sur des rayonnages serrés, placés dans un renfoncement de la pièce, des copies d’ouvrages qu’elle a consultés dans diverses bibliothèques du Royaume. La partie de la salle qui accroche immédiatement le regard est tendue de tapisseries de la même manufacture que celle de l’entrée, et est aménagée de fauteuils et banquettes profonds, propices au repos, à la lecture, à la réflexion… Entre autres. Un foyer ouvert permet de réchauffer la pièce, déjà plus chaude que les autres en raison du parquet qui couvre son sol. De cette bibliothèque on peut accéder au salon privé (6) par une porte dérobée (pas invisible pour autant, mais discrète pour le moins), qui se trouve derrière la dernière rangée de rayonnages.

Par l’autre couloir, couloir de droite pour ceux qui suivent encore, on accède donc au salon privé. Mais avant de mener le visiteur dans ce salon par son entrée officielle, le corridor dessert le salon de réception (5), face à la grande salle de réception. L’ambiance y est plus feutrée, le sol y est recouvert de parquet et les murs de boiseries, par endroits recouvertes de cuir. Ce salon n’a peut-être pas l’opulence de ceux des plus grands domaines, mais il demeure confortable ; fauteuils et banquettes, ici encore, forment une grande part du mobilier, complété par des guéridons et une petite table basse, dont la sœur jumelle se trouve à la bibliothèque. Ce salon de réception possède également une porte, toujours close, qui permet de passer dans le salon privé. Le plus souvent, cette porte est fermée à clef, laquelle clef reste avec la dame de Viam (qui en laisse cependant un double à son cousin et un autre à son intendant).

Ce fameux salon privé (6) est une pièce plus chaleureuse, plus conviviale que celles que nous avons traversées précédemment, même si son mobilier en demeure très proche, quoique plus simple. Le manteau de la cheminée qui la chauffe sert de support à divers petits coffrets, contenant pour la plupart souvenirs hérités d’Eleuthère Carsenac, père de la dame de Viam. D’autre sont consacrés au rangement. Au sol, un coffre abrite les réserves d’alcool du salon. D’une, parce que cela évite aux invités d’avoir trop envie de faire main basse dessus ; de deux, parce qu’il est toujours agréable d’avoir un verre de bonne mirabelle à portée de main quand l’on est en agréable compagnie (ladite agréable compagnie étant la seule admise en ce salon). A noter également, la cornemuse qui orne un mur, souvenir de la grand-mère de la maîtresse des lieux, seul héritage de la famille.

L'étage


Et, puisque l’on a ainsi fait le tour du rez-de-chaussée du château, il ne reste plus qu’à monter par l’escalier (3) (ça tombe sous le sens). Là, on débouche sur un palier carré percé de quatre portes, une par côté. L’une mène aux appartements de Sindanarie Carsenac (4) (reconnaissables à ce qu’ils sont les seuls à être flanqués d’une tourelle (5) qui sert de boudoir à la jeune femme, tourelle que l’on aperçoit de l’extérieur), la deuxième à ceux de Bruenor de Rumet (1), et les deux autres aux deux appartements (2) (3) réservés aux invités. Naturellement, il peut y avoir plus de deux invités à la fois, du moment où ils acceptent de partager les salles qui leur sont proposées… Et, dans le pire des cas, la Dame de Viam ne rechigne pas à aller dormir dans le salon privé ou dans la bibliothèque !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Notes d'information sur le village de Viam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» information préoccupante
» Information vaccin DTP
» Plus de notes en primaire (petition)
» Bulletin d'information- CSST
» Information au sujet de la garde en milieu familial n°5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille Carsenac et de Rumet-Carsenac :: Seigneurie de Viam :: Le Domaine seigneurial :: Le château :: La bibliothèque :: Rayonnages-
Sauter vers: