Domaines de la famille Carsenac et de Rumet-Carsenac en Limousin et Marche
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Arrivée d'une cohorte

Aller en bas 
AuteurMessage
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Arrivée d'une cohorte    Sam 7 Avr - 21:43

Ça faisait plus de quinze jours qu'ils voyageaient pour le compte du Maine.
Il en avait profité pour rendre utile ce voyage des plus particuliers pour eux.
Ils étaient descendus jusqu'à Mende, à présent ils remontaient et bien entendu, faisaient étape dans le lieu le plus important de leur voyage.

Le Domaine des Cars...

Arrivés au village le groupe se sépara, parce que la coutume le voulait.
Parce que c'était ainsi que ça devait se faire.
Chacun des futurs mariés dans une auberge. Enfin... le marié à l'auberge, pour ce qui est d'elle, c'est forcément au château vicomtal qu'elle était attendue. Faut pas déconner non plus hein.

Suivit de ses malles et tout l'bordel qu'elle avait trainé depuis le Maine, elle fut introduite au Castel.
Visite guidée oblige, en attendant la maitresse des lieux. Pas qu'elle en avait plein les bottes la Comtesse, mais presque. Cependant, fallait se plier à la bienséance hospitalière et suivre le majordome qui, dans sa grand clairvoyance, leur faisait l'honneur de les occuper.

Nikilt et Bellissima étaient avec elle. Max, Routard et Maëline étaient restés à l'auberge avec Bezuto. La prochaine fois qu'ils se verront ça sera aux pieds de l'autel.
Étrange cérémonial pour elle, mais elle s'y pliera, car c'était sa croyance à lui, ses coutumes.

Il ne manquait plus que la Licorneuse, maitresse des lieux et puis surtout, son témoin qui ne devrait pas tarder. Ah oui, elle devrait sans doute voir la Sœur Eloin pour les modalités du mariage.
Si proche du jour J qu'ils attendent depuis tant de temps, et pourtant, elle a presque hâte que tout soit fini.
L'angoisse ? Possible...
Des doutes ? Aucun !

Il faisait beau ce jour, et le Majordome leur montra les jardins, les promenant pour leur faire passer ce temps. Elle le maudissait presque là, car pour tout avouer elle aimerait bien se poser un peu dans un lit confortable. Pas qu'elle était enceinte de sept mois mais presque. Donc ça commençait à peser lourd, plus la fatigue du voyage toussah.
Mais bon... Sourire de circonstance et on visite, en espérant que les Vicomtesses se pointent assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bezuto

avatar

Messages : 10

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Dim 8 Avr - 15:08

Mais ! pfiouuu , voilà ce qui s’échappe de la bouche du rouquin en arrivant finalement au but ultime de ce long voyage qui après n'est toujours pas finis bien heureusement , mais c'est qu'il est impressionné le rouquin pas par la grandeur des terres mais bien parce que c'est ici qu'un des jour les plus importants de sa vie va se dérouler .

Fatigué , très fatigué il allait lui falloir du repos pour être frais est disposé c'est qui conduisait tout les soir le carrosse pour ses dames à lui .. pas de repos pour le brave même pas un cocher pour le remplacer .
La grand est enceinte alors il l'oblige au repos et la petite .. bah à 2 ans m'etonnerais qu'elle tienne bien la route la puce .

Bien arrivé dans ce village petite troupe qui ne tarde pas à se séparer adieux déchirant mais non juste un clin d'oeuil malicieux et amusé pour de futur retrouvailles toute proche.
C’était donc avec les deux hommes que le grand roux poursuit ça route vers l'auberge !

Grognement avant de marmonner dans sa barbe naissante


Toujours les femmes qui se payent une vie de château pauvre de nous !
au moins on aura la tête dans le fut ..


Arrivé à l'auberge avec un accueil charmant et bonne enfant , sa fille dans les bras ce que marché elle sait ..longtemps bah forcement moins alors on se glisse dans les bras de papa et on somnole en regardant la route défilé à allure constante bien emmitouflé .

Il laissa ses camarades et se laissa montrer sa chambre un petit endroit rustique mais fort charmant il aime bien, et pour le temps qu'il va y rester se sera parfait , déposant leur affaire grand bagage et petite valisette pour la coquette.

Elle n’était jamais en reste de découverte à son âge .. c'est normal et son premier voyage aura était des plus aventureux .. le rouquin na pouvais d'imaginer ce qu'elle pouvait ressentir au fait comme il avait tenté de lui expliqué .. que Papa aimait une autre que maman et qu'il allait s'unir à elle ..
C’était des choses pas facile et délicate et les relations avec les deux etait plutôt saine, au grand bonheur du père, du moins pour la l'instant les année à venir sont encore bien mystérieuse


Papa ! On peux z'aller dehors , mouton !!!

fillette pointant l'index à la fenêtre , le seigneur hausse les épaules amusé lui attrape la main et s'en va visiter le dehors la sieste serait pour plus tard ..
et c’était plaisant de visiter autre chose de se changer l'esprit pour l'instant .. même si l'envie que le moment soit venue etait présent


Elle vient quand tata ?

Bientôt et Erraa aussi ne devrais pas tarder .. elles s’occuperont de faire beau papa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 11:32

Ils étaient arrivés l'avant veille, leur permettant alors d'avoir tout une journée pour se reposer, tout mettre en place aussi pour le jour J.
Elle avait passé la journée dans les jardins, la plupart du temps seule, comme pour faire le point.

Il y a deux ans de ça, presque jour pour jour, elle avait été dans la même situation. Près de Rieux, au bord d'une falaise, les yeux rivés vers l'océan vrombissant. Elle avait perdu son père trois mois avant. Revenue dans cette communauté où elle ne se sentait plus chez elle, même s'Il était là, même s'Il avait toujours été là. Son ami d'enfance, son frère, son premier et le pensait-elle encore alors, son seul amour. Il l'avait demandé en mariage et ce jour là, au bord de cette falaise, elle doutait. Elle doutait de sa place ici, de son appartenance à cette fraternité. Elle doutait, car se lier à lui scellerait ce choix qu'elle n'arrivait pas à faire... rester.
Alors elle avait fuit, trois jours avant la cérémonie. Sans laisser de mot, d'explication. Et longtemps elle avait trainé le remord de ce choix qui lui pesait et lentement, elle s'était éteinte, vivant telle une ombre, l'ombre d'un funambule qu'elle avait choisit de suivre.
Elle avait toujours considéré qu'elle ne méritait pas de recevoir, d'être tout simplement. Parce qu'elle est ni d'ici, ni d'ailleurs. Parce qu'elle est nul part, attachée à rien, en équilibre précaire sur un fil tendu et bien trop fin. Elle s'était résolue à ne pas être. Restant seule la plupart du temps, c'était mieux ainsi. Haïssable, bien peu comprenaient sa différence, son audace, son arrogance, son assurance. Masque porté pour éviter que le monde ne la touche. Masque imposé pour rester à l'écart de tout.

Mais ce masque, il y en a un qui ne s'y est pas arrêté, qui a insisté et qui a fini par le faire tomber.
Rien arrive sans raison...
Cette simple phrase alors prit tout son sens.
Parce qu'en ce jour de veille, elle a aucun doute. En ce jour où elle se promène dans ces jardins, elle a nulle question, que des certitudes.

Marchant lentement, effleurant les fleurs et les arbres, comme pour s'y ressourcer, échanger cette essence de vie.
Une seule chose lui venait en tête à vrai dire. La réponse qu'elle attend et qu'elle n'a toujours pas eu. Elle y connaissait rien aux mariages aristotéliciens, cependant, on lui avait dit que seul un homme pouvait la mener à l'autel. Un homme représentant la figure paternelle. Hors de père, elle n'en a plus, de frère, elle n'a jamais eu. Elle a bien demandé à quelqu'un, mais il n'a pas encore répondu. Et c'est plus ce détail là qui la chagrinait que toute autre considération en fait.
Que se passera-t-il s'il n'est pas là ?
Que devra-t-elle faire ?

Elle soupira longuement.
Elle fronça alors les sourcils, et ses yeux de brume se posèrent au loin, vers un ailleurs, comme si elle avait entendu un son à la localisation indéfinissable.
Une sensation étrange, une intuition particulière. Ce sentiment là quelle connaissait par cœur et qu'elle ne l'avait pas traversé depuis plus d'un an et demi...

Elle resta là, immobile, les yeux rivés vers on ne sait quoi.
Combien de temps ? Si vous lui demandez, elle serait bien incapable de vous le dire elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 13:55

A Sablé quelques jours avant le départ

C'était l'effervescence au Domaine.
Maelia venait de rappeler à son brun le mariage auquel ils étaient invités.
Ah ben oui il avait encore oublié....
La famille D'Vlaanderen/Du Bivoac préparait les malles pour se rendre au mariage de Karyaan et Bezuto quelques jours plus tard.
Leurs tenues pour la cérémonie étaient déjà prêtes.
Celles des jumeaux aussi.
Quelques dossiers aussi, car le voyage allait être un peu long mais le travail devait quand même se faire malgré leur absence.
Un peu de nourriture, quelques couvertures pour ne pas avoir froid.

La Rousse avait hâte de partir et aussi hâte d'arriver.

Ils prirent la route un soir alors que la nuit était déjà tombée.


Arrivée sur les Terres des Cars, la veille

Ils avaient voyagé quelques jours.
C'est que c'était pas à coté.
Un début de vacances pour la Rousse.
Elle appréciait, depuis le temps qu'on lui répétait qu'elle en avait besoin.
Son ventre arrondi de plus en plus était caché sous des vêtements amples mais seyants.
Elle bailla discrètement en descendant de la charrette/carriole qui avait mené toute la petite famille au village de son amie.

Elle se dégourdit les jambes voyant Guy mettre les enfants par terre.
Un pti tour d'horizon.
Le village était accueillant.

Elle proposa d'aller à l'auberge qui faisait le coin de la rue pour se désaltérer et se poser un peu.

Ils rentrèrent donc dans la bâtisse et là, surprise il y avait Zuto et la petite Mae ainsi que Max et Routard.
Ils les saluèrent de bon cœur, contents de tous les retrouver.
Ils s'essayèrent un instant, discutèrent du voyage, de ci de ça..

Maelia, au bout d'un instant, demanda à Zuto où se trouvait Karyaan et si Erraa était arrivée.
Karyaan était dans les jardins du château.
Erraa pas encore arrivée.

Elle se leva, confiant les enfants qui avaient besoin de se reposer à son brun.
Elle salua tout le monde puis prit la direction des jardins comme indiqué par le Rouquin.

Elle marcha un instant, trouvant le domaine très joli, presque autant que le sien.
Elle sourit à cette pensée, ben oui c'était le sien à Sablé donc forcément il était le plus beau de tous.
Elle marchait une main sur son ventre, saluant quelques personnes au passage.
Elle ne les connaissait pas mais la politesse faisait partie de son éducation.

Enfin elle arriva dans les grands jardins du château.
Elle regarda partout cherchant son amie, elle prit une allée bordée d'arbre.
Le sol était jonché de fleurs plus multicolores les unes que les autres.

Elle aimait cette saison.
Au bout de l'allée, elle vit une silhouette.
La connaissant parfaitement bien, elle la reconnut de dos.
Elle s'avança doucement derrière elle en souriant.

La brune ne bougeait pas, comme perdue dans ses pensées au loin...
Elle posa alors sa main sur son épaule délicatement, passa devant elle.


Bonjour ma comtesse, tu m'as l'air bien préoccupée, ou dans tes pensées, j'arrive à point nommé non?

Elle lui sourit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 14:15

Dans ses pensées ? C'est peu dire.
Fixant au loin, comme appelée par quelque chose. Elle s'attendait à ressentir une présence arrivant derrière elle et l'enlaçant comme il avait l'habitude de le faire, comme l'enveloppant dans ses bras puissants. Cocon si particulier.
Elle sursauta malgré tout quand une main se posa sur son épaule et reporta son attention sur la rouquine. Large sourire d'une amie qui en revoit une autre depuis trop longtemps séparée.


Eoulin...
Tu m'as fait peur. Je doute que se soit très protocolaire que la témoin fasse faire une crise cardiaque à la mariée la veille de la cérémonie.


Elle la détailla de pieds en cape, puis reporta son attention sur le jardin et ce lointain qu'elle observait juste avant.

Préoccupée non, disons... perplexe...
Mais peu importe !


Revenant sur elle, elle lui claqua une bise sur la joue.

Tu dois être épuisée, tu es arrivée aujourd'hui je suppose. Ton mâle est où ? Parce que ce soir tu restes avec moi. Les hommes sauront bien s'occuper.

Clin d’œil

Il va falloir que tu m'expliques comment tout ça se passe, demain matin toussah, car moi là je suis perdue...
Alors raconte moi ton voyage, comment ça se passe en Maine en ce moment ?
Viens, je vais te présenter à la Vicomtesse tout de même...


Et voilà les deux meilleurs amies papotant, traversant les jardins et se rendant au château.
De temps en temps, la Comtesso-Sorciéro-Licorneuse, elle s'arrête pour jeter un bref coup d’œil en arrière, vers le bois, comme cherchant quelque chose... ou quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 14:33

Elle rit aux premières paroles de son amie qu'elle avait sorti de ses pensées.

Je doute aussi que ca fasse parti du protocole puis j'ai pas envie de me faire trucider non plus par ton Routoudoux hein.

Sourire qui en jète puis elle enchaine, assaillie de question.
Ben oui, elles se sont pas vues depuis un moment les deux.

Heyyyy calme toi avec tes questions, j'suis là j'reste avec toi le temps qu'il te faudra.
Bon ce sera pas protocolaire que je t'emmène à l'autel,
elle rit, mais j'vais tout t'expliquer si tu le souhaite bien évidement.

Elle lui sourit,répondant à sa bise pendant qu'elle lui répondait.

Mon brun est avec ton Rouquin, avec mes enfants, à l'auberge.
Tu vas enfin les rencontrer d'ailleurs mes deux rouquins, mes deux chipies.


Elles marchèrent toutes deux à travers les allées du jardin continuant de papoter comme si elles s'étaient pas vue depuis des années.

Le voyage un peu long mais il vaut le coup

Elle tourne la tête pour lui sourire puis regarde à nouveau devant elle

Et le Maine va bien, mais j'suis pas là pour te parler de ça aujourd'hui, ni demain, ni les jour qui viennent.
Profite pour toi et pas pour les autres surtout.
Le Maine nous attendra bien !!
Et oui j'veux bien faire la connaissance de la Vicomtesse, ou refaire, il me semble l'avoir déjà vu.


Elle glissa sa main dans son dos en souriant, poursuivant ses réponses à ses questions

Et j'serais ravie de te raconter tout comment ça se passe et je resterai près de toi autant que tu en aura besoin


S'arrête et la regarde

Dis, c'est qui qui va t'emmener à l'autel rejoindre ton futur époux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 14:42

Argh... la question qui tue, la question qui fallait pas, mais la question dont elle ne pouvait pas couper. Elle s'arrêta, son visage se ferma, comme voilé par un masque de brume du passé. Gênée, elle se massa la nuque et soupira.

Je... je ne sais pas...
Apparemment c'est un homme qui devrait le faire. Mon... père...
Sauf que...


Détournant son regard, elle le déposa sur le bois et souffla discrètement comme pour éviter le trop plein de choses qui émergeaient et risquaient de déborder.

Bref...
J'ai... j'ai demandé à quelqu'un, mais je n'ai pas eu de réponse depuis. Donc je ne sais pas.


Marquant un temps de pause, elle reporta son attention sur son amie et lui sourit

Personne sans aucun doute...
Est-ce... essentiel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 14:55

Elle savait qu'elle avait posé la question qui fallait pas, mais il fallait quand même savoir.
La coutume voulait que ce soit le père mais si c'était pas le père, l'oncle ou le frère, un homme quoi...
Pourrait elle passer à coté de ça?
Elle ne pensait pas.

Elle vit le visage de son amie se fermait comme elle le faisait quand on parlait de chose difficile.

Elle lui sourit la rassurant comme elle le faisait souvent

Ce n'est pas que c'est essentiel, enfin j'pense mais c'est protocolaire encore...
Une personne a qui tu tiens pourrais le faire.
Un parrain, un ami, un fillot...


Un fillot??
Sourire claquant

Si tu n'as personne je pense qu'il sera ravi de t'accompagner.
Attendons demain si jamais la personne à qui tu as demandé pointe son nez.
Ce n'est pas primordial à cette heure là..


Reprenant sa marche avec elle

Tu as prévu quoi ce soir?
Un bon bain relaxant avec des huiles ca te dirait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 15:09

Léger sourire à son amie. Oui, elle aussi elle avait pensé à Gui. Cependant, elle ne voulait pas qu'il serve de bouche trou. Pas dans un moment pareil, pas comme ça, pas pour ça.
De père, elle n'avait plus. Pas de frère, pas d'oncle, pas de grand-père et pas vraiment d'homme à figure paternelle dans sa vie. Sauf un... celui à qui elle a demandé et dont la réponse se faisait attendre. Sauf qu'il y avait un impondérable qui faisait qu'il devait réfléchir. Et elle comprendrait qu'il refuse.


Protocolaire... piouuuuuuu ça fait très... cadrée...

Sourire un peu forcé. La panique commençait doucement à pointer son nez. Oui non mais c'est pas parce qu'elle faisait sa grande insensible et détachée que forcément, elle l'était hein. Déjà que les mariées dites "normales" sont complétements paniquées à l'approche d'un tel événement. Se demandant si tout allait bien se passer. Alors imaginez vous dans la caboche d'une femme qui ne connait rien de ces rituels et donc ne pourra rien maitriser.
L'enfer !!!!!

Elle sourit à son amie, soulagée de la savoir là, parce que sans elle, elle ne sait pas si elle aurait eu la force d'affronter tout ça. Depuis tant et tant de mois. Encore une fois, elle était là. Ensemble, elles passeraient ce jour, ensemble il y en aurait un autre tout aussi important mais cette fois c'est la rousse qui en sera l'héroïne.


Han oui un bain... avec tout plein d'huile et d'herbe.
On se le prend ensemble ?


Lui faisant un clin d’œil

Depuis le temps que tu me parles de tes merveilles, je suis impatiente de les rencontrer.
Au fait, Briana ne devrait pas tarder non plus d'ailleurs. Paul est allé la chercher en Normandie. J'espère qu'ils auront fait bonne route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esquimote

avatar

Messages : 9

MessageSujet: Quand le jacqouille rencontre ses Dames   Lun 9 Avr - 15:14

Parceque selon habitude, plutôt que d'attendre au poste de garde avec M'dame Esqui et son époux, il fouinait, farfouillait, allant de découverte en découverte.

Stoppant net à la vue de deux Dames arrivant vers lui.

Mortecouille, que j'soit pendu si c'n'est point m'dame la comtesse et ... M'dame l'aut'comtesse aussi. Ohhh ben va m'falloir prévenir les Lefin et ma jacquette qu'ils attendent pour rien d'vant la porte du garde...

Heyyyyy Youhhhouuuuuuu !!!
courant et se courbant en deux devant Maélia et Karyaan.. Bien l'bonjour à vous mes Dames.. C'étiont grande plaisance de vous voir icelieu..Dites M'dame Esqui et son époux z'attendent d'vant la porte d'un garde.. S'étiont qu'il s'étoient fourvoyés ? Z'étions pas au bon endroit ?

J'allions p'têt les cherchoient pour venir icelieu ? OKAyyyyy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 15:29

Ensemble?
Bien évidement!
C'est pas protocolaire mais on s'en fiche hein.
Je ne t'aurai même pas laissée toute seule pour te détendre tu sais.


Elle lui sourit

Et oui ils ont bientôt 3 ans tu sais.
De vraies crapules ces deux là.
Ils vont bien s'entendre avec la ptite Mae.
Et j'ai hâte de revoir Briana et Paul aussi.


Elle sursauta en se tournant reconnaissant la voix de Jacquouille

Et bien vous êtes invité aussi?
Bien l'bonjour, ca faisait longtemps dites moi!!


Elle lui sourit

J'crois que vous êtes passé à travers les mailles du filet des gardes et Esqui et Len auraient du faire comme vous.
J'vous avouerai que j'suis venue directement ici moi


Elle rit en regardant Karyaan

J'aurai pas du peut être, j'vais pas me faire renvoyer j'espère.

Papillonne devant son amie puis regarde à nouveau Jacquouille

Nous allions prendre un bain, la comtesse a d'autres préoccupations là, mais j'pense qu'ils peuvent aller à l'auberge les deux jeunes mariés

Regarde Karyaan

N'est ce pas? Nous on continue notre chemin.

Le temps de laisser Karyaan répondre à Jacquouille puis elles reprirent leur route et arrivèrent enfin à l'endroit où elles allaient prendre leur bain.
Mae avait emmené avec elle un pti sac avec plein d'huile et d'herbe de senteur différentes.

Pose toi tranquillement, déshabille toi, j'm'occupe de tout.


Elle chercha alors une personne pour remplir le baquet d'une eau bien chaude mais pas trop quand même, pour les bébés c'était pas recommandé trop chaud.

Elle sourit à la perspective de se détendre avec son amie, toutes les deux le ventre arrondi, l'une beaucoup plus que l'autre.

Une fois l'eau dans le baquet, elles se retrouvèrent toutes les deux.
La Rousse mit quelques gouttes d'huile aux senteurs miraculeusement calmantes et relaxantes dans cette eau chaude.
Puis quelques herbes de ci de là...

L'heure de la détente pour les deux amies avaient sonné.
Rien n'y personne ne pourrait les déranger.

A toi l'honneur!! Fais attention en montant dedans hein..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 15:50

Elle s'attendait à l'arrivée de quelqu'un, on vous l'a déjà dit, cependant, elle sursauta de nouveau quand les cris reconnaissables de Jacquouille se firent entendre. Sur les nerfs la future mariée ? Mais où allez vous chercher ça ?
Elle sourit à l'adresse de l'hurluberlu et s'inclina pour le saluer.


Par tous les seins des Saintes Jacquouille, vous avez eu de la chance de ne pas vous faire courser par les gardes de la Vicomtesse. Autant Maelia était attendu, autant vous, je suis surprise de vous savoir ici. Surprise, mais ravie, croyez moi.
D'ailleurs, j'espère que votre Dame est là également.


Elle reporta son attention sur Maelia, et lui fit un clin d'oeil. La laissant partir, rejoindre les servantes de la Vicomtesse de Carsenac, elle ne doute pas que celles-ci aideront la rouquine à trouver bac assez grand pour bain à deux.
Reportant son attention sur le mâle en face d'elle.


Bezuto, Guillaume et tous les autres sont à l'auberge du village. Pour ma part, je vais rester là cette nuit, apparemment c'est la tradition, donc je m'y plie.
Pourriez vous dire aux Le Fin qu'ils peuvent se rendre à l'auberge sans problème ? Et demander à Esquimote si elle souhaite nous rejoindre ici, au château, pour diner ce soir ? Je pense qu'Erraa ne devrait pas tarder non plus, et je serais ravie de passer cette dernière nuit entourée de celles qui me sont le plus cher, pendant que mon roux est, lui, entouré de ses compagnons.


Elle attendit un bref instant pour s'assurer que Jacquouille avait tout saisi, puis elle prit congé de lui. Entrant dans le château on la conduisit là où elle était attendue par son amie qui avait déjà tout préparé. Léger sourire aux servantes qui comprirent qu'elles devaient les laisser seules toutes les deux. Se déshabillant, elle entra délicatement dans le baquet fumant et s'y glissa dans un long soupire de bien être.

Aaaaaaaaah mais rien que pour ça, je veux bien me marier tous les jours, tiens !

Et les deux amies de se regarder un bref instant en silence avant d'éclater de rire.
Elles passèrent deux longues heures dans l'eau, à papoter de choses et d'autres. De tout en faite, de tout sauf de politique, sauf du Maine, même si pour toutes deux, cette province était une véritable passion. Là, elles avaient juste envie de se retrouver et de décompresser après tant de mois.
Elles finirent par sortir. Aider par les servantes, elles s'habillèrent et rejoignirent la salle de réception du château, là où celles qui étaient attendues devaient arriver.
Car nous sommes le dimanche en 8 et que le lendemain, c'était le grand jour.
En attendant, Esquimote et Erraa seraient accueillies ici, pour le repas et une dernière soirée.
Le lendemain, il y aurait fort à faire, et peut-être pas le temps pour elle d'apprécier la présence de ses amies si proches. Alors autant en profiter maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damus

avatar

Messages : 1

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 18:59

Après un long voyage, il arriva enfin au village pour célébrer un heureux événement.

Après s'être perdu dans le village et tourner en rond depuis une bonne heure, il trouva l'auberge, où il entra avec en trainant ses bagages.

A peine rentré, il tomba nez à nez avec Bezuto et Guillaume.


Ah, quelle heureuse surprise !
Je pensais devoir fouiller de font en comble le village pour vous trouver.


Il regarda autour de lui avant d'ajouter :

J'imagine que Maelia est en train de s'occuper de Karyaan, elle doit être dans tous ces états.

Je ne vais pas vous retarder plus longtemps dans les préaratifs.
Si vous avez besoin d'un coup de main, n'hésitez pas.


Il alla à la rencontre de l'aubergiste pour prendre une chambre avant de partir s'installer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume du Bivoac

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 19:57

Il s’était promis de ne pas oublier pourtant et lorsque que la Vicomtesse lui avait parlé de mariage, il avait oublié. Pas le mariage, le jour …

Spécialiste de l’oubli de la journée, par chance, il avait pour compagne une ravissante Rousse qui pensait toujours à tout et qui n’aurait pour rien au monde oublié le mariage de sa meilleure amie, le jour, la semaine, le mois, l’année, tout était prêt pour le départ et le brun n’avait même pas remarqué les préparatifs. Même les jumeaux étaient au courant puisqu’il avait fallu leur faire faire des costumes de cérémonie.

Finalement, il n’avait fallu que presser un peu le brun le jour du départ et toute la famille était partie en calèche pour rejoindre le Limousin. La route fut … longue pour qui écoutait Xtalia … Le brun l’écoutait puisqu’elle lui racontait on ne sait trop quoi avec une tour, un chevalier, un cheval blanc et une grenouille … A côté, la Rousse avait un Maetic toujours sage, quelle injustice que la répartition de la garde des enfants.

Arrivés enfin au village des Cars, Mae’ proposa de se mettre à l’auberge directement et profiter ensuite du village avant le lendemain. Ce que Gui avait oublié, c’est que Mae’ témoin, elle allait passer la soirée avec la brune de la semaine. Par chance, lorsqu’ils entrèrent dans ladite auberge, des roux se trouvaient déjà là, marque de fabrique du Comté. Si le Gascon devait en faire un dessin, du Comté, il le peindrait en roux.

A peine le temps de se poser que la belle avait déjà posé mille questions et avait filé, laissant le brun avec les enfants, les bagages avaient été rangés par Francis qui avait accompagné la famille durant tout le trajet, de toute façon, vu son incompétence en tant que garde de Sablé, il avait bien fait d’accompagner le cocher sur la route entre le Maine et le Limousin. Au moins, le jeune garde avait trouvé de l’occupation. Il finirait par passer valet celui-là .. Il faudrait que Guillaume en parle avec Edouard. Bref, pour l’heure, le brun se trouvait surmené avec les deux enfants et son Routoudoux, et les compagnons de route de ce dernier.

Il se posa au comptoir !


Hop ! Une tournée !

Un gamin pendu à chaque bras, soufflant déjà de désespoir de les avoir les deux en même temps pour la soirée, sans personne pour l’aider. Le vagabond sourit à ses compagnons.

Alors, quoi de prévu pour la soirée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esquimote

avatar

Messages : 9

MessageSujet: Quand Jacqouille se voit confier une mission   Lun 9 Avr - 20:23

Ah ben M’dame Maé j’suis point Jacqouille pour rien. J’savions m’glisser dans les haies comme les lapins.

Se rendrent à l’auberge.. vouiii vouii. .. Ah M’dame Esqui vous restoie avec vous… voui vouiii j’voit. Chacun festoit d’leur coté… Les dames d’un coté, et les z’hommes de l’autre.. Ben voui c’est la tradition. J’m’en vas les guider vous z’inquiétez pas mes bonnes Dames.

Bah en fait z’étions point invitationnés officiellement avec ma Jacquette. Mais nous quittationnons pas d’un pas not’Dame et not Messire.

Mais vous ‘zinquiétationner pas M’dame la comtesse, enfin les comtesses.. Euhhh la future mariée ; Nous restationnerons bien coit avec ma jacquette … à l’auberge si tel est vot’bon plaisir. Bien que… ma jacquette aimerions bien assiter à vot’noce.. Elle es tdiscrète, elle vous perturburera pas si des fois vous acceptiez qu’elle puisse venir à la noce.

Bon j’vous laissois à vos préparatifs hein… J’vas indiquer à M’dame Esqui où mener ses petits pieds et conduire M’sieur Len à l’auberge rejoindre vot’ doux compagnon.
Allez à la revo’yure mes bonnes dames !!!


Ce n’est qu’une fois Karyaan et Maélia se dirigèrent vers le château accompagnées d’une servante, qu’il repartit vers le poste de garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bezuto

avatar

Messages : 10

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 9 Avr - 22:00

A l'auberge spécial logement du marié pour le jour


Une tournée mais qu'elle idée ! bien content de te voir mon Guitounet , je tairait le reste pour ta virilité préservé !


Et bien c’était un fameux portrait que tout ses hommes réunis dans cette auberge autour d'une tournée général plus que désiré.
Non mais qui plus ai en plus de la vie de château les homme se voyais attribué la gardes enfants, c'était comme ça et à défaut de le gêner c’était plutôt amusant lui le rouquin la fille sur le genoux droit qui ne tarda pas à s’échapper alors voir les deux monstre de la rouquine et de commencer ensemble à s'amuser , grand sourire du paternel de les voir s'épanouir et un chope en compagnie de ses amies et compagnon de route ça ça ne faisait pas de mal parce que l'heure approché et le marié commencer bien à avoir l’appréhension montante , comme quoi lui qui se voue un optimiste et un calme à toute épreuve , celle ci était au dessus .


Sont adorable les deux bouts là .. me semblait les avoir déjà vu ya de ça houla .. longtemps ça grandi .. mais bref ! pas la question , la bière n'est pas mauvaise ici .


Quoi de prévue pour la soirée ! quoi de prévue mais qu'elle question lui même le marié n'en savait pas grand chose , c’était un peu au dépourvu que la question lui pendait au nez, pas sur qu'il se rendait bien compte pour le coup , lui fallu avaler sa chope pour reprendre son calme et lever la main à l'aubergiste pour se mettre à ses frais .

Une autre ... !

moue dubitative souriant d'abord à Damus , l’était bien content de le voir là , même si l’était pas bavard il l'aimait bien le rouquin , les tête en l'air du dimanche il connaissait un peu trop bu la veille et bah des chose qui arrive , du coin de l'oeuil a sa fille qui semblait avoir trouver avec qui passer la soirée grand bien en fasse .

Et bien le programme pour vous ! profitez , quoi d'autre je sais que la messe ses pas forcement amusant pour vous mais bon vous pourrez témoigner de l’émotion ..

Sourire crispé , oh oui de l’émotion il y en avait .

Mais sinon , j'ai ma Soeur et la Comtesse du Maine qui devrai venir à me rejoindre afin de me pouponner .. mettre un peu d'ordre dans ma tignasse et m'aider à m'habiller c'est que ses du lourd

puis sortant sa pipe offerte .., un regard à Guy il invite celui ci à le rejoindre sur le pas de la porte

Bien envie de fumer, tu m'accompagnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume du Bivoac

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 7:20

Tout en sirotant sa bière, le beau brun gardait un œil sur les enfants. Il s’était fait à l’idée de devoir les garder toute la soirée et la présence de Maeline facilitait la chose puisque le duo de Mae’ et X’ s’occupaient de diverses façons. X’ parlait, comme toujours, et le brun pensa un instant que peut-être, elle aurait quelqu’un pour répondre à ses grands débats hautement philosophiques. C’est avec un air niais, attendri, que Gui observait les enfants et revint à la conversation avec son Roux, saluant en passant Damus qui ne faisait que passer, toujours aussi discret.

Tu as raison, ils sont adorables. J’espère que ta Mae’ aime parler, parce que X’ ne va pas se gêner.

Et le vagabond sourit, finissant sa chope tranquillement.

Et je pense bien que tu n’as pas du les voir depuis un moment, ils reviennent du sud, maintenant que nous avons le temps de nous en occuper, il valait mieux les faire revenir à Sablé, enfin venir ..

Guillaume écouta la suite de l’explication de son ami, observant ses cheveux au moment où ce dernier en parlait. Un sourire en coin le Gascon ajouta :

C’est vrai qu’il y a de quoi faire, mais les filles ne passent-elles pas la soirée ensemble, pendant que nous, gente masculine, nous occupons des enfants tout en buvant comme des puits sans fond ?

Encore un coup d’œil aux enfants qui n’avaient pas bougé, enfin, qui avaient bougé mais qui n’avaient pas changé de pièce ou quoi que ce soit d’autre. A la mine de M’, le brun savait que X avait enclenché le mode moulin à parole.

Quand le Roux se leva avec sa pipe dans la main, Gui fit de même, avec un grand sourire. Ne pouvant pas fumer en présence des enfants et rarement en présence de sa Rousse, le fumeur qu’il était ressentait parfois le manque, profitant généralement qu’elle travaillait le soir tard pour aller se vautrer en taverne et fumer.

La pipe toujours prête, il accompagna son ami dehors, il faisait beau, un peu frais, mais beau, alors, autant profiter des rayons de soleil qui apparaissaient de temps en temps.


Je te suis mon pendu ! Alors, tu es prêt à te faire passer la corde au cou ? Tu sais d’ailleurs que je suis toujours là, hein, pour n’importe quoi que tu ais envie, je suis avec toi pour cette étape.

Coup de briquet sur le chanvre et voilà que la pipe était allumée, même geste habile pour le Roux et voilà que les deux pompiers s’étaient mis en route.

Hum … et ton costume, il ressemble à quoi que tu as besoin de l’aide de deux charmantes demoiselles pour l’enfiler ! D’ailleurs, je n’ai encore jamais rencontré ta sœur, depuis le temps que tu m’en parles !

Un nouveau sourire, savourant sa pipe, un regard par la fenêtre aussi pour s’assurer que les monstres étaient toujours là, un haussement de sourcil à l’attention du Chancellier.

Tu m’as l’air un peu tendu quand même, tu as le front plissé … A moins que ce ne soit parce que tu te fais vieux !

Et il rit doucement, l’observant un moment, certes, il avait l’air tendu mais il avait surtout l’air comblé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bezuto

avatar

Messages : 10

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 7:39

Et du fumer à l'entré paisiblement, un regard dirigé qui cherche les murs de la grande demeure ou se trouve actuellement sa brune , une hâte de la retrouver à la limite du raisonnable.
Il sourit à son ami revint au moment présent et pensa à la détente


Tu la verra en chair et en os ne t'en fais pas, je n'ai pas l'occasion de la voir souvent moi aussi, c'est que la Savoie n'est pas la porte d'a coté .
la corde vois tu pour moi ..c'est pas une chose qu'une autre personne t'impose , pour moi tu te l'impose toi même justement pour l'autre personne .. et oui pouvons dire que je suis prêt depuis longtemps ..


L'envie et là l'impatience aussi il sait qu'il n'est qu'a quelque heure à présent

Avec un peu de chance elle ramènera du génépi !

Léger rire entre deux bouffer de fumé , fameux que le génépi il n'en manquera pas, si il y en a , vivement qu'elles arrivent, c'est ce qu'il est en train de se dire .
C’était vraiment devenu un ami cette homme là .. depuis son arrivé il avait toujours était bon avec le rouquin et n'avais pensé qu'a s'amuser ce qui le changer de bien des fois des autre hommes qu'il côtoyé et chaque jour il s'en rendait bien compte ,de plus en plus

Il restèrent là à discuter de tout et de rien, d'une conversation sans but précis mis à part celui de discuter , sans lui changer les idée , sa le faisait patienté , et c'était ce qui lui fallait pour le moment .


Vieux ! hey ho , je te signales qu'entre nous c'est pas moi le vieillard hein


A rire et à boire , ça ça y aller , de retour dans l'auberge encore au comptoir , à surveiller les enfants , plus qu'une chose à faire attendre la venue de ses dames
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silanie

avatar

Messages : 2

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 11:46

L'heure était au voyage. Chez la jeune sénéchal, c'etait le branle bas de combat. Coordonner les préparatif du voyage, tout en assurant ses diverses fonctions. La journée avait été longue, chargée, la demoiselle était nerveuse par le mariage de son frère, elle n'avait jamais eu l'occasion de passer du temps avec lui, du temps rien que pour eux, et en même temps, elle n'était pas tranquille à l'idée de laisser la sécurité de son duché dans les mains de d'autre personnes. Non pas qu'elle n'avait pas confiance en eux, mais elle aimait son travail par dessus tout. Elle avait quand même réussie à se faire violence, la joie de voir son frère prenant le dessus sur sa nature de soldat, les bagages étaient prêt, elle et sa fille avait embarqué dans le carrosse, direction le Limousin.

Elles étaient parties de nuit, stratégie bien établie. Lyla, du haut de ses deux ans, dormirait ainsi a poing fermé, ce qui permettrait un voyage serein. De plus, la jeune femme était habituée à la vie nocturne, les soldats Castiglionais aussi, en cas de problème, ils le sauraient rapidement. Les déplacements, pour son plus grand plaisir, se passèrent sans encombre, voyageant la nuit, dormant dans des auberges le jour, Lyla confié à la nourrice. Le dernier jour, il ne leur restait qu'une demi journée, elle avait donc choisie de faire une pause la matinée, et de reprendre la route pour arrivé en fin de journée. C'est ainsi que la demoiselle arriva, après quelques recherche, à l'auberge où se trouvait son frère.

Le cortège Castiglionais mis pied à terre, et le coche vint lui ouvrir. On pourrait surement pensée que pour une simple Dame c'est beaucoup de précaution, mais la fonction qu'elle occupait nécessitait une grande vigilance et le Duc avait tenu a ce qu'elle prenne toute les précaution nécessaire pour revenir saine et sauve. On lui ouvrit donc, l'aida à descendre. Suivit de prés par la nourrice avec Lyla Clémence dans les bras. Elle était habillée sobrement, de sa robe sable et or, un petit pendentif representant ses couleurs, les cheveux lâché en son dos. Lyla quant à elle était vêtue d'une petit robe azur, à la dentelle blanche. Elle donna ses directives à Abran, et se dirigea vers l'auberge. Elle entra, son regard passant rapidement sur la pièce, avant de s'adresser a quelqu'un qui semblait être des lieux.

Silanie de Trévière, je cherche Bezuto Le Verdier, est ce bien ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esquimote

avatar

Messages : 9

MessageSujet: L'heure de festoyer à l'auberge   Mar 10 Avr - 13:33

[A l'entrée de l'auberge]

Après avoir indiqué à Dame Lefin où retrouver ses amies, il retrouva Len et le traina, oui oui le traina vers l’auberge.

Allez m’sieur Len, faites pas c’te tête, z’allez la r’trouver vot’dame.

R’gardez donc, j’avions trouver bonne pitance pour festoyer à l’auberge. Un beau poissonet qu’l’aubergiste nous prépara bien et du vin… Ouaisssss ça va faire bon festoiement hein ?

Allez trainassez-donc pas M’sieur Len.


Arrivé devant l’auberge, il poussa la porte et s’écria

HOOOOO laaaaaaaaaaa ! y as-t-il quelqu’un céans pour festoyer en bonne compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max_Premier

avatar

Messages : 2

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 17:12

L'auberge était confortable...

Très confortable oui mais les cris d'un énergumène bien connu finirent par avoir raison du sommeil du juste... C'est qu'il n'était pas habitué le Max a faire tant de lieues en si peu de temps et puis c'est pas comme si leur dernier voyage avait été de toute tranquillité juste pour le plaisir non... c'était on se lève aux aurores, on mange son pain et hop.. on se remet en marche et on tire les charrettes pour qu'elles renversent pas, on aide les chevaux à aller bon train en leur donnant plus de la voix que de la trique... Max était toujours plus pour la discussion même avec ces bêtes là...

Mais là.. la discussion, il allait devoir assurer car quand Jacquouilles prenait la parole, fallait le suivre...

Max descendit les marches de l'auberge et fit un tour d'horizon avant de s'écrier...

Oh mais y'a bien du monde ici... On fête quelque chose ? Il se mit à rire et mit une bonne tape sur l'épaule de Jacquouilles avant d'aller bizouiller son amie Esqui juste avant qu'elle ne se sauve pour rejoindre les autres dames. Max alla serrer la poigne de son mari Len...

Ben alors... l'est où le futur époux ? Il s'est sauvé ? Il a eu peur ? Dîtes.. il a encore un peu de temps non ? C'est quand la cérémonie ? Je suis pas très bien réveillé encore... En fait, il avait passé ces derniers jours à dormir et passant une main sur son menton, se dit qu'il avait fort affaire encore pour être prêt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bezuto

avatar

Messages : 10

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 18:56

En pleine discussion très intensive mais peu productive avec Guy et Damus , le rouquin leva la tête bah c'est que l'auberge commencer à bien se remplir et que tant de visage connue d'un coup venue d'ici et delà du Maine d'ailleurs .. sauf une
Franc sourire au visage du Rouquin qui s'empresse de se lever la petite dans les bras , qui était revenue s'y blottir il y a peu.
Len était aussi là accompagné de Jacquouille lui on ne pouvais pas le manquer !
en tout premier lieux il alla dire bonjour à ces deux là .

Mes amis content de vous voir arrivé et s'en encombre le chemin était long pour vous , mais j'esperes ne pas avoir détourné votre voyage bien mérité .

Léger rire, Max était lui aussi sortit de sa chambre mais avant de lui répondre il ne pensait bien à autre chose et la Dame entrait qui n’était pas seul , il lui portait un tout autre intérêt .
Elle était finalement arrivé elle aussi , depuis le temps qu'il voulait la voir ..lui qui se voyait très mal s'unir sans sa présence , sans sa bénédiction et il ne sait quoi .
La seul chose qui lui resté de sa famille ..mis à part sa fille et bientôt deux nouveau membre ..


Silanie !

Et le rouquin qui viens lui donner une franche accolade et une gosse bise sur les deux joues évitant d’écraser la petite rouquine dans ses bras .

Oh , je suis heureux de te voir .. j'ai mille chose à te dire et..
regarde Maëline je te présente ta tante .


se reculant quelque peu pour présenter les deux femmes ou le même sang coulé , petite intrigué restant blotti contre son père , peu être l’appréhension d'un être attendue et d'une rencontre désiré du haut de ses deux ans , elle réussi articuler quand bien même.

Bonzour..Tata


deux petit mots qui semble sortit avec difficulté, mais qui semble si attachant au yeux du père , et surement , d'elle aussi, mais le temps prendra sa place .. quand elle veux c'est une vrai bavarde et chipie que la petite Mae

Attend donc que je te présentes ..

Et à l'assemblé réunis ici à cette auberge , une main poser sur l'épaule de la blonde .

Je Vous présente ma Soeur , Silanie de Trèvière, qui nous viens de Savoie .

un Franc sourire , avant même qui ne dise autre chose , un regard en arrière pour voir la nourrice est ..

Ho et tu n'es pas venue seul !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elendillefin

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 19:54

Comment ça se séparer?

C'était peut-être la tradition, mais ça n'empêche qu'être séparé de son Esqui pendant si longtemps oui! si longtemps! ça n'était plus arrivé depuis pfff, au moins deux ans!


Jacquouille! Jacquouille! Ce n'est pas possible!

Allez m’sieur Len, faites pas c’te tête, z’allez la r’trouver vot’dame.

Ha ben j'espère bien que je vais la retrouver! Pfff, t'en ficherai moi des traditions ... Et puis je suis pas d'ici, moi! Chez moi, jamais on ne sépare une femme mariée de son mari! Et puis, je vais dormir où, moi? Et comment je vais retrouver mes affaires demain si Esqui n'est pas là? Hein? Je grmbllll Fichtre Sainte niquedouille Je vous en foutrai moi des traditions ...

C'est donc en maugréant quelque peu que Len se laissa entrainer par Jacquouille vers l'auberge. Mais sa mauvaise humeur passa vite en retrouvant le marié et ses amis.

Haaaa, Bezuto! A ton tour mon ami! Tu verras, c'est un cap qui n'est pas si difficile à passer!

Il sourit à Max qui était arrivé là avant lui et lui serra gaiement la main.

Max! Heureux de te voir ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erraa



Messages : 4

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 20:15

Château? Pas château? Auberge? Pas auberge? C'est qu'elle avait envie de sauter au cou de Karyaan depuis le temps qu'elles ne s' étaient pas vues...Bon ça aurait pas ravi la future mariée c'est sur...Et puis elle devait préparer le marié.

Réflexion intense...Et éclair de génie! On est le 8! C'est demain que le Routoudoux doit devenir le Routoubeau. Hop direction le château.

Heureusement que le carrosse est fourni avec le cocher parce que la comtesse, toute seule, elle serait encore en train de chercher sa route quelque part entre Marseille et Bayonne... Mais là elle arrive juste à l'heure pour le dîner.

Pas même un pied posé par terre, que la brune est prise en charge par les servante/valets/pages et qu'elle se retrouve devant des portes où, lui dit on se passera la soirée.

Les portes s'ouvrent et voila la brune et a rousse qui se cachaient derrière. Bon c'est pas exactement le bon terme mais on a compris l'idée. Erraa se met à courir vers celle bientôt aura la corde au cou les bras tendus, annonçant un câlin imminent. Puis s'arrête à un mètre de ZE comtesse, mimant un truc du genre "t' as vu je suis sage, je me retiens", avant de lui faire un bisou qui claque. Ha ben y a un minimum quand même!

Bonsoir les filles! Z' avez vu? Pas en retard, pas perdue tout bien! Alors comment ça va la future madame Le Verdier? Je suis sûre que Maé fait des miracles pour ton bien être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 10 Avr - 22:06

Le bain se passait à merveille.
Les discussions allaient bon train.
Elles riaient et on devait les entendre tout en bas dans la cour du château tellement elles s'en donnaient à cœur joie.
Mae proposa un rapide massage des tempes à son amie pour la décontracter un peu.
Manquait plus qu'une musique douce, les faisant s'évader ailleurs et ca aurait été parfait.
Bon c'était déjà pas mal..

Mais il fallait enfin penser à arrêter de mollir dans le bain car elles auraient la peau toute fripée.



Elle sortit la première s'enroulant dans une grande serviette qui se trouvait là.


Elle sentait bon diverses odeurs.
Elle se sécha pendant que Karyaan sortait à son tour.
Elle s'habilla d'une robe légère, le temps y était propice.
Elle se coiffa, laissant tomber ses cheveux sur ses épaules aidée par une servante fort aimable.

Toutes les deux pomponnées, elles descendirent dans la salle de réception du château où devaient arriver Erraa et Esquimote.

La salle était immense.

Elles étaient là depuis quelques minutes assises à une table quand arriva Erraa tout sourire.

Miracle miracle!!
J'ai fait ce que j'ai pu dans mes ptis moyens hein...


Pose ses mains sur son ventre en souriant

Un bon bain avec un pti massage pour la future Madame Le Verdier.


Elle se tourna vers Karyaan puis vers Erraa

Elle a juste l'air décontracté hein...elle parait seulement

Elle rit avec ses amies de bon coeur

La soirée se passa vraiment dans la joie et la bonne humeur
Demain serait un autre jour...tout aussi joyeux et plein de bonheur..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esquimote

avatar

Messages : 9

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Ven 13 Avr - 17:41

Jacqouille l’ayant guidé, une servante fort aimable lui avait fait savoir que la Dame Karyaan était avec son amie Dame Maélia. Ayant émit le souhait de les rejoindre, on lui fit savoir

Ah ben c'est que l'le cuveau bien que grand, pourrait pas vous recevoir ma Dame !

Elle avait donc été guidée jusqu’à la grande salle où aurait lieu le diner entre filles.

Elle n’eu guère à attendre bien longtemps.

Ses amies arrivèrent peu de temps. Elle était installé à table et on avait prit soin de lui faire porter un hanap de vin doux pour la faire patienter ;

La soirée, bien arrosée fût des plus plaisantes. Les rires cristallins durent s’entendre jusque tard dans la nuit par les grandes fenêtres ouvertes. Ces dernières donnant sur un jardin, laissaient pénétrer les douces effluves des premières floraisons printanières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bezuto

avatar

Messages : 10

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Dim 15 Avr - 12:23

Jour j , on se prépare et on part .


Le grand jour était arrivé et c'est avec un léger mal de crâne que se lever le rouquin la soirée d'hier fut arrosé et riche , il s’était bien amusé ça oui , mais pas le temps de se ressasser se souvenir , qu'une stresse énorme le prend , mais .. il est quelle heure !
Il se précipite à la fenêtre ouvre en grand les rideaux et un soupir de soulagement s’échappe de sa gorge , il y a encore du temps oui oui , il ne fallait pas se stresser .

et à lui d'enfiler braies et chemise rapidement , pour aller prendre un déjeuner bien mérite rapidement saluant les personnes présente , ceci fait il remonta prendre sa fille et la coller dans les bras de Guillaume qui lui était déjà bien chargé .


Excuse moi l'ami !

Et de remonter à l'étage ayant pour but de trouver la blonde savoyarde , elle était loger ou .. d'ailleurs , trou noir , et rebelote de légère panique de crier doucement Silanie dans le couloir
à sa recherche , il ne fallait pas lui faire des émotions comme ça des le matin au pauvres hommes , les idées était devenue complètement clair et un petit oui s’échappant d'une chambre lui fit exprimer un râle de soulagement , ouvrant celle ci se pointant sachant même pas si elle était en état de le recevoir .


Besoin de toi ! faut que je me prépare ! prend tes affaires et file dans ma chambre n'a paaaaas le temps !

et de partir dans l'autre sens direction la chambre et de deballer ses affaires pour les poser sur le lit .
Bon peu être en faisait t'il un peu trop , l’était pas en retard non plus même bien avance !
Et Erraa ou etait Erraa ! elle était prête ?elle allait arriver ? et puis la chevalier il la retrouvait ou ? et ou était elle là d'ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erraa



Messages : 4

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 17 Avr - 7:56

[Jour J, auberge]

Comment ça en retard? Mais non pas du tout. Réveillée de bonne heure elle avait pris le temps de préparer ses affaires et de s' habiller simplement pour aller s' occuper de son vassal.
Bon d' accord elle s' était perdue entre sa chambre et l' auberge, mais bon connaissant ses défauts , la comtesse avait prévu le coup.
C'est donc détendu et à l' heure qu' elle arriva dans la chambre de Zuto. Bon après s' être trompée trois fois de pièce et avoir fait crier des gens qui ne demandaient rien...Mais ça aussi c'était prévu...Ou presque.

Elle toqua doucement à la porte et entra sans attendre. Après tout elle ne risquait pas de tomber sur une scène qui la choquerait et la marquerait à vie.

Bonjour toi! Alors comment ça va ce matin? Toujours aussi calme?

Petit sourire en coin. S'il était calme ce matin elle voudrait bien se couper une main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume du Bivoac

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 17 Avr - 11:43

Pas le temps de dire ouf, pas le temps de dire quoique ce soit à vrai dire. Un mal de tête à tomber par terre, reste de la soirée précédente. Il faut avouer que lorsqu'on tourne à la tisane tous les jours, il est difficile de supporter l'alcool facilement. Alors, M' dans les bras qui avait de la peine à se lever et X' qui courait partout en piaillant qu'elle voulait ressembler à une princesse, à sa maman pour assister au mariage. Le brun, à peine levé n'en pouvait déjà plus.

Il se passa la tête sous l'eau, gardant un oeil sur la marmaille qui courait et il se relevait quand Zuto' lui jeta une rousse de plus dans les bras ... Et de 3 .. moyenne d'âge, dans ans et demi.

Soupire ...
...
..
.

Ni une, ni deux, il fallait se remettre d'aplomb, le vagabond Gascon avala deux tisanes cul sec, une ... deux ... Et ce mal de tête qui ne le lâchait pas ...

Mae' était déjà repartie trouver la vedette de la journée, celle sur qui tout le monde se retournerait pour la voir remonter la nef de la chapelle. Bref .. elle était avec Karyaan, Zuto' venait de faire le courant d'air et double Mae' dans les bras, X' dans les jambes, Guitounet sorti tout ce beau monde pour aller manger ... tranquillement, hypothétiquement ...

Un léger haussement des épaules de la part du brun qui avait attablé tout ce beau monde.


Quelle journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 17 Avr - 13:00

Elles avaient passé la soirée ensemble, elles étaient allées se coucher un peu tardivement, enfin elles mais pas elle, enfin elle Maelia, la rousse, la témoin.
Elle abandonna sa chambre pour aller retrouver avec un peu de chance son brun qui lui manquait tant.
Elle dérogeait un peu à la règle mais personne n'en saurait rien.
Elle retournerait dans sa chambre au petit matin pour être prés de son amie pour l'aider.

Elle prit sa cape noire qu'elle avait précautionneusement mis dans sa valise avant de partir et traversa le jardin pour aller en direction de l'auberge.

Elle le trouva assis sur le banc qui se trouvait devant la bâtisse.
Elle sourit de le voir enfin puis allait s'approcher quand il releva la tête et lui parla en hipsant.
Elle ne comprit pas grand chose à ce qu'il disait par contre son sang ne fit qu'un tour et pensa de suite à ses enfants.
Elle voulait les voir, et voulait savoir qui s'en occupait, elle voulait comprendre pourquoi il était comme ça, dans cet état.

Il la rassura, les enfants étaient avec Francis.
Ils étaient même allés les voir avant de se retrouver tous les deux dans la chambre du brun.

Ils passèrent la nuit ensemble à se parler et à s'aimer.

La nuit passa tranquillement, amoureusement et au petit matin alors que le soleil faisait à peine son apparition dans le ciel, elle alla retrouver sa chambre ne manquant pas d'embrasser son brun qui dormait encore et de lui laisser un pti mot

Citation :
C'est le grand jour pour eux.. Un jour se sera le notre.. Je vous aime.

Elle traversa le jardin dans l'autre sens et entra dans la chambre qui lui était réservée mitoyenne avec celle de ZE comtesse.

Elle avait convenu qu'un petit déjeuner lui serait servi au lit alors quand on frappa à sa porte deux heures plus tard, elle ne fut pas surprise d'y voir une servante avec le plateau de la future mariée.

La Rousse tenait à lui emmener elle-même dans sa chambre.

Elle remercia alors la servante puis ouvrit doucement la porte de la chambre à coté.
La clarté avait déjà fait place à la noirceur de la nuit.
Elle trouva le lit à peine défait et la Brune debout devant la fenêtre.

Et bien!! Tu es déjà debout ou alors tu n'as pas dormi!!

Elle s'approcha d'elle posant une main sur son épaule en lui souriant.


C'est l'grand jour...Un pti déj tout chaud tout prêt t'attend..Tu le veux ?

Elle n'attendit pas sa réponse allant chercher le plateau dans la pièce à coté..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindanarie
Famille Carsenac
avatar

Messages : 683
Localisation : Variable

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 17 Avr - 14:15

Saletés d'impôts de [censuré] ! Dans son bureau de la mairie de Guéret, où elle s'était fait installer un lit fort peu confortable mais bien suffisant pour lui permettre de prendre un peu de repos, la Carsenac pestait. Encore des transactions à faire. Encore un casse-tête pas possible pour essayer d'avoir un convoi par trop chargé à renvoyer vers Limoges avec le dû du Comté. Et pour avoir une escorte digne de ce nom aux côtés des charrettes... Mine de rien, ça finissait par faire une somme, ces impôts, et il valait mieux être trop prudent que pas assez. La récente prise de la mairie l'avait bien assez montré.

C'était deux jours avant la cérémonie de mariage de la Licorne Karyaan et de son promis. C'était le jour où ceux-ci devaient arriver aux Cars. C'était le jour où Sindanarie aurait dû s'y trouver également. C'était le jour où elle prit le chemin de la Vicomté, avec deux jours de retard.

Et elle ne ménagea pas l'allure de la baie Vengeance, coursière plutôt que destrier, pour arriver au plus tôt à destination. De fait, elle arriva tard dans la nuit, et s'écroula littéralement dans ses appartements, sur son lit, toute habillée. Elle savait qu'Elric, qui l'avait mise au courant en deux mots de l'avancement effectif des préparatifs pour la cérémonie et la réception, s'occuperait de sa monture. Cet homme était une providence... Même s'il la réveilla aux premiers rayons du jour.

Rapidement apprêtée, la Carsenac se hâte. Elle n'a pas encore sur le dos la robe qui sera la sienne pour la cérémonie, ni celle qu'elle portera pour la réception qui suivra, non. Pour l'instant, ce ne sont que braies et chemise surmontant des bottes de cuir. Une tenue de voyage, une tenue de campagne, une tenue utilitaire avant de devoir paraître. Une fois qu'elle sera sûre de pouvoir s'apprêter, elle le fera, mais tant qu'elle pense qu'elle aura peut-être à courir quelque part, elle restera ainsi. Et c'est de fait dans cet équipage que Sindanarie se présente à l'entrée des appartements mis à disposition de Karyaan.

Seule dans la pièce, debout devant la fenêtre est campée la silhouette bien conn... Heu, non. Pas si bien connue que cela, en fait. La dernière fois que les deux femmes s'étaient croisées, en Maine, pendant la guerre, la Comtesse n'était pas si arrondie. Un enfant... Ce serait véritablement un jour heureux. Un léger sourire étira les lèvres de la Vicomtesse alors qu'elle s'avançait vers sa soeur d'armes, et elle entama simplement :


Le bonjour... Ma Soeur, pardonnez-moi. J'aurais dû être là pour vous aider à vous installer ici. J'espère que mon intendant a su pallier ma défaillance.

Pas d'autres excuses, pas de justifications, pas de raisons explicitées. La Vicomtesse l'avait appris à ses dépens, plus l'on se justifiait d'une action et plus l'on se trouvait attaqué à son sujet. Et s'il y avait bien une chose dont elle n'avait aucune envie, c'était d'un accrochage à quelques instants du mariage d'une femme enceinte jusqu'aux dents ou presque. Aussi reprit-elle calmement :

Les derniers préparatifs pour le banquet sont en cours. La dernière charrette venant de Viam sera là à l'heure du début de la cérémonie, et tout devrait être prêt à temps. Les musiciens sont arrivés hier, d'après Elric.

Porte de la pièce voisine ouverte, bruits de vaisselle à l'intérieur. Elles n'étaient pas seules. A voir ce que c'était et de qui il s'agissait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 17 Avr - 22:33

[Jour J - Château Vicomtal]

Ambiance

Elles avaient passé une soirée mémorable les folles mainoises. Se retrouvant comme jamais, autour d'un verre et discutant de tout et de rien jusqu'à point d'heure. Puis Esquimote et Erraa étaient rentrées à l'auberge, allant rejoindre les bras de ceux qui partageaient leur vie.
Maelia et elle étaient restées encore un moment ensemble puis la rousse était partie dans ses appartements.
La Sorcière resta alors seule dans la chambre d'un château qui, malgré tout, lui était inconnu. Vêtue d'une simple robe de nuit, d'un blanc presque immaculé, cheveux lâchés, elle prit une tasse de tisane fumante et s'approcha de la fenêtre. Ses yeux de brume se posèrent immanquablement sur la lune voilée de nuages éparses.

Elle ne sait pas combien de temps elle resta ainsi à la contempler lorsque son attention fut attirée par une silhouette noire se faufilant dans les jardins. Elle sourit simplement, car même si celle-ci était capée, elle ne pouvait que reconnaitre celle qu'elle considérait comme sa meilleur amie.
Elle savait bien où elle se rendait comme ça en catimini. Elle même aura du mal à dormir sans lui. C'est d'ailleurs entre ses bras qu'elle avait découvert la sérénité du sommeil, chose qu'elle n'avait jamais vraiment connu avant lui.
Voilà aussi une des raisons qui ne la fait pas douter de son choix.
Cependant...

Elle fronça de nouveau les sourcils et reporta son attention sur la forêt aux alentours.
Sensation indescriptible, sensation familière. Il est là, elle le sent, elle le sait. Il est là.
Il est difficile d'expliquer ces choses sans passer pour fou ou pire. Ils sont liés tous deux, depuis tant d'années, de part leur naissance, leur enfance, et surtout... leur croyance.
Il est là.

Posant sa tasse à moitié pleine sur le rebord de fenêtre, elle attrapa sa lourde cape et sortie de ses appartements. Ombre parmi les ombres, elle se faufila dehors comme Maelia l'avait fait quelques minutes avant elle. Sortant du château, elle se fondit dans la masse de la forêt. Marchant d'un pas lent, ses doigts effleurant l'écorce des arbres, lien intime, murmure silencieux. Elle marche à l'aveugle, guidée simplement par cette intuition difficilement explicable.
Une toute petite clairière éclairée par la lune qui parfois se cache et réapparait comme un battement de cœur lent. S'immobilisant, elle posa son regard sur l'astre, main sur le tronc d'un arbre, gardant perpétuellement ce lien avec la terre, sa terre.
Et c'est quand elle le sentit arriver derrière elle qu'elle ferma les yeux. Sa lourde main de bucheron passant autour de sa taille arrondie et se posant sur son ventre. Depuis l'enfance ils avaient ce rituel. Il avait été le seul, pendant longtemps, à avoir ce privilège.
Entourée de ses bras puissants, elle posa ses mains sur la sienne, ses yeux toujours rivés sur la lune.


Yoran...

Juste un murmure, comme un souffle quand on reprend vie après une longue apnée.
Ils n'avaient pas besoin de se parler, pas besoin de long discours, d'explications.
Il avait été son premier amour, le seul qu'elle pensait jamais avoir jusqu'au jour où elle croisa des yeux émeraude et qu'elle comprit qu'il en était tout autre.
La lourde main glissa sur son ventre, le redessinant lentement.
Il était comme son frère, ils avaient grandi ensemble. Ils auraient même du se marier, si elle n'avait pas reculé et fuit trois jours avant la cérémonie.
En ce jour si particulier, elle se sentait bien seule au milieu de ce monde qui n'était pas le sien et sa présence était comme une bouffée d'oxygène. Elle avait officier son mariage à lui, jamais elle n'aurait imaginé qu'il vienne au sien. D'autant plus un mariage qui est hors de leurs croyances.
Elle sait qu'il ne vient pas l'en dissuader. Il la connait.
Ils passèrent le reste de la nuit ensemble, sans vraiment se parler. Petite chose blottie dans les bras de son passé. Et c'est quand la lune fit doucement place au soleil qu'ils se quittèrent. Déchirement de l'âme quand il disparu dans les profondeurs de la forêt, rejoindre cette famille qu'elle a quitté pour une autre.
Elle rentra aussi discrètement qu'elle était sortie et retourna à ses appartements.

Elle était de nouveau debout face à la fenêtre, tasse de tisane à la main quand Maelia fit son entrée. Léger sourire en signe d'approbation pour le petit déjeuner, même si elle sait qu'elle aura du mal à avaler quoi que se soit. Va bien falloir, elle n'est pas seule à devoir être nourrit. Amusée de voir filer son amie, une vraie tornade. Elle fut cependant surprise de l'entrée de la maitresse des lieux. Reportant son attention sur elle, elle lui sourit et s'inclina légèrement en guise de salut.


Bonjour Ma Soeur, ne vous excusez pas, vous avez sans doute des obligations et c'est déjà fort aimable de votre part de nous accueillir ici et nous permettre de nous unir dans les meilleurs conditions qui soit.

Elle reporta également son attention vers la pièce voisine où Maelia en mode Maïté, officiait. S'attendant à la voir débouler à tout moment, l'appréhension du mariage commençait doucement à lui vriller l'estomac.
Elle reporta son attention vers l'extérieur, se demandant ce que son homme pouvait bien faire en cet instant et un sentiment violent de manque lui noua le ventre, faisant réagir la petite chose qui y grandissait. Posant instinctivement sa main sur le coup porté, elle sourit et inspira profondément.
Calme, elle devait rester calme, pour elle, pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mer 18 Avr - 9:15

Elle préparait le plateau pour Ze comtesse quand elle entendit une voix à coté.
Par l'entrebâillement de la porte elle fit la curieuse un peu, mais sans se montrer.
Elle ne reconnut pas la silhouette qui parlait avec la Brune, enfin du moins pas de dos et la voix ne lui disait rien.
Enfin peut être qu'elle l'avait déjà croisé, elle ne s'en souvenait plus trop en fait.

Elle prit le plateau en main, poussant la porte du pied pour l'ouvrir complétement elle entra à nouveau dans la pièce


Voilà voilààààààààààà
Oups pardon bonjour!!


Inclina la tête en souriant et posant le plateau sur une petite table, regarda la nouvelle venue en souriant.

Enchantée je suis Maelia D'Vlaanderen, Vicomtesse de Sablé sur Sarthe, la .. témoin, amie, celle qui essaie de la décontracter.

Regarda Karyaan en souriant.

Aller hop toi!!
A table la presque Madame Le Verdier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silanie

avatar

Messages : 2

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mer 18 Avr - 18:58

Elle attendait que l'on s'occupe d'elle, lorsqu'une voix tant espérée l'interpella. Émotion qui submerge la jeune femme, rare fois ou la demoiselle est désarmée par le flux de sentiment. Une accolade rendue avec chaleur, et une parole prononcée dans un souffle de bonheur.

Bezuto...

Elle se redresse, un sourire radieux sur le visage.

Je suis heureuse également, te voir...c'est...merveilleux! Tu m'as tant manqué.

Un regard vers la demoiselle que lui présente son frère, émotion au comble pour la blondine. Elle s’accroupit pour saluer sa nièce, dont elle rêvait la rencontre depuis de longs mois.

Bonjour Princesse. Comme tu es belle!

Un sourire de nouveau, tant de joie pour notre Savoyarde. Elle regarda son frère les yeux embué de bonheur. Bonheur explosif dans le cœur d'une blonde de caractère.

Bezuto la présenta a ses amis, la jeune femme inclina la tête en guise de salue, ravie de rencontrer l'entourage de ce frère longtemps perdu. Réaction vive chez le roux, alors que la nourrice les rejoins.

Eh oui, je te présente Lyla Clémence, ma pupille.

Elle fit un doux sourire a sa petite merveille, qui fatiguait a vu d’œil, sa poupée Lunelle dans ses bras.

Elle profita pleinement de cette soirée, voulant au fond de son cœur qu'elle se prolonge encore et encore. Mais bientôt il fut temps de s'en aller au repos, la journée du lendemain promettait d'être longue.

Le lendemain

Un bruit, une cacophonie, de celle qui vous tire du lit en grimaçant et en marmonnant. Qui était l’imbécile qui l'appelait a tue tête dans le couloir. Elle ouvrit les yeux, et se rappela ou elle était. Humpf, comme un gout de pas assez dormi. Elle se leva, bon gré mal gré, enfila une robe de chambre pour pouvoir paraitre dans le couloir un tantinet présentable, la tête enfariné. Elle croisa son frère, pire qu'une pile électrique, si les pile avaient excité.

Nan mais ça va pas de crier comme ça...Je m'habille et j'arrive...

Elle retourna dans sa chambre, poussant un léger soupire, même si elle comprenait l’excitation de son frère, en ce grand jour, et encore a moitié endormie, elle se mit en quette de s'habiller un peu, pour aller l'aider. Dans l'espoir qu'avant la cérémonie, il lui laisse un peu de temps pour s'appreter dignement pour l'accompagner en ce beau jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max_Premier

avatar

Messages : 2

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Jeu 19 Avr - 10:25

Il avait fêté l'évènement en compagnie des hommes en taverne, le temps défilait à une vitesse vertigineuse. Le retard accumulé par leur dernier voyage avait reculé d'autant la cérémonie mais il avait malheureusement un rendez-vous pris de longue date avec les moines.

Ce matin là, il se leva aux aurores, prit un parchemin et une plume et laissa un message sur le comptoir pour les futurs époux.


Citation :
Dame Karyaan, Messire Bezuto,

J'ai été flatté d'être invité à vos épousailles mais je ne pourrai malheureusement pas profiter de la cérémonie.

Je tenais donc à vous souhaiter par avance beaucoup de bonheur, que l'office soit à la hauteur de votre future union et que, entourez de tous famille et amis, vous soyez très heureux.

Avec toute mon amitié.... Prenez soin de vous...
Max.

PS : je viendrai faire une bise à la mariée tout de même, à mon retour et oui... une bonne poignée de main aux second roux le plus beau du compté aussi...

La note bien en vue, le voilà reparti sur les routes, direction le monastère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bezuto

avatar

Messages : 10

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Ven 20 Avr - 0:24

Bientôt ,Très bientôt .. , maintenant le plat du moment était à l'habillage c'est que il à avait prévue du grand du lourd pour l'occasion .
Il pouvais quand même pas venir habillé de vieux frusque ou d'habit de tout les jours , son mariage quand même , et puis ça futur femme c’était une comtesse oui ..
Même si il le confessera bien ils se préfèrent tout deux nu comme des verres mais cela et une autre histoire qui n'a rien à voir avec le moment présent .

Après avoir échanger quelque bonjour matinal et autre cordialité , avoir sauté au cou de sa Suzeraine et l'avoir elle aussi présenter , le rouquin se laissait habiller comme il se convenait , sans faire plus d'effort qu'il en fallait après tout il était comme un prince aujourd'hui et il fallait bien qu'il en profite en peu ..

Moment serein avant le grand moment , juste eux trois , deux personne chère à son coeur , sans qui il se serait mal vu .


tu es déjà passer par la toi .. ma Suze

Bref regard à la Vicomtesse lui souriant , c'est que son mariage n'avais pas été toujours une idylle après coup .. chose de la vie qu'on ne peu contrôler ..
il regarda sa soeur une chose lui vint à l'esprit .. il en avait presque oublier .


Et toi Sil j'ai oublier de te demander .. tu ne devais pas venir avec quelqu'un ?

Léger frémissant il ne savait pas pourquoi , la question lui paraissait presque anodine mais pourtant il ne pouvais s’empêcher de réprimer la chose . si elle ne souhaitait pas s’étendre il ne dirait rien de plus , de toute manière

Trève de dire n'importe quoi , le temps filer droit et finalement sous l'oeuvre de ses deux comparses il finit par être frais et flambant .. un marié comme il se doit de l'être pour son grand jour ..
Le jour ou sa vie sera lié pas presque au tout les serment qu'on lui puisse voir au yeux des autres .
le leur de serment voilà déjà un moment que leur âmes se le sont promis .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerridween

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Ven 20 Avr - 13:23

[Devant l'Eglise]

Elle chevauche doucement.

Le vent joue sur les landes vallonnées. Mais le soleil arrive quand même à réchauffer ce début de mois d’avril. Voilà une éternité qu’elle n’était pas venu par cette contrée. Une éternité et une autre vie. Avant… avant tout… avant rien. Avant qu’elle change et qu’une épaule se pare de cuir. Avant qu’une balafre soit son ornement et son étendard. Avant de plier bagage vers la guerre, qu’elle n’avait pas vu venir et qui s’était abattue.

C’était aussi là… là qu’une petite brune frêle avait pointé le bout de son nez et de ses chaussures dans un hôtel. Là qu’elle avait demandé de l’aide sans le dire, du bout des yeux et de bleus qui parcouraient son corps. C’est là qu’elle avait lu dans les yeux, ce qu’elle pressentait d’elle. Cette force et cette droiture, ce petit rien qui faisait tout. C’était son métier. Savoir lire dans le cœur des hommes. Elle se trompait parfois, mais là… elle voyait déjà le chemin tracé, à la lueur du feu de la cheminée, devant cette petite chose qui semblait fragile, si elle voulait bien mettre un pied dessus. Elle avait tempêté, la Brindille. Elle en avait souri.

Je ne suis pas comme vous…

Oui… et non… tout en contraste et en ressemblance. Elle n’avait rien forcé. Elle avait juste montré. Donné des pistes, des armes aussi un peu. Un maigre rempart, derrière son nom. Une fonction officielle, pour qu’elle manie mieux l’officieuse et qu’elle rentre malgré elle, dans le grand jeu des dupes pour faire valoir la vérité. Elle avait aimé. Mais ça elle le savait… elle se félicitait juste, du point où elle avait su se hisser, la Brunette. Et qu’elle soit heureuse. Avec un peu de paix au cœur et à l’âme. C’était là tout le mal qu’elle pouvait lui souhaiter.

Elle ne pouvait être qu’une des seules raisons qui la fasse sortir de l’antre qu’elle lui avait offert, officieusement encore. Elle lui avait, elle aussi, donné des clefs. Celle du passé et de l’avenir. Un cadeau inestimable. Alors elle avait franchi le muret qui délimitait Léard et s’était mise en route. Elle n’avait pas souhaité se rendre dans le village. Elle s’était arrêtée dans celui qui précédait. Une auberge elle aussi… elle s’était préparée. Rien de bien notable pour qui la connaît. Mais tout était fait pour l’occasion. Un nouveau doublet, de nouvelles chausses, une nouvelle cape, le tout couleur corbeau. Elle avait même ouvragé un peu sa chevelure. Très peu. Deux tresses passaient de part et d’autre de son visage, laissant la balafre bien visible, et se finissaient dans un chignon ordonné. Bottes de cuir cirées, le maintien de cuir caché sous la laine… seul atour… sa chaine de chevalier qui lui barre les épaules. Sur le cheval pris pour l’occasion, des fontes.

Elle arrive en vue de l’église… Elle est la première.

Elle sourit doucement. Elle repère les lieux et se met sur le côté de la bâtisse, descend de cheval et époussette la poussière qui s’attarde ça et là. Elle s’assoie sur un muret pour prendre un peu de hauteur et voir arriver les premiers invités sans pour autant faire le piquet sur le parvis. A sauvage, sauvage et demie…

Aujourd’hui est son jour à elle… et elle fera ce qu’elle a promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Sam 21 Avr - 8:32

PauLéger sourire à sa Témoin-amie-soeur-etc qui déboula une nouvelle fois dans la chambre avec un plateau repas. Elle n'avait pas très fin la Sorcière et grimaça un tantinet. Se forçant malgré tout à se mettre à table, elle grignota plus qu'elle ne déjeuna. Prenant sa tasse, elle se releva et regarda la rouquine.

Bon... il faudrait peut-être s'y mettre non ?
Je sais que la mariée arrive toujours en retard, ou du moins, après tout le monde, mais tout de même.


Long et profond soupire. Angoissée la Brindille ? Meuuuuuuuuuuuuuuuuuh nan, ou si peu...
Sirotant sa tisane pour faire bonne figure et surtout penser à autre chose, elle désigna une malle dans un coin.


Tout est là dedans. Va falloir que tu m'aides. Et puis Paul ne devrait plus trop tarder avec Briana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Sam 21 Avr - 21:25

Elle sourit en la voyant grignoter un peu

Bon au moins t'aura pas le ventre vide c'est bien


Puis la regarda, l'écouta et acquiesça.

Oui en effet va falloir se préparer oui

Regarda la malle en question puis s'approcha et l'ouvrit et en sortit Ze tenue pour ZE comtesse.
Elle la posa sur le lit la dépliant

Elle est magnifique

Se tournant vers elle en souriant

Tu vas être magnifique...On commence quand tu veux ma belle..ou alors on attend les enfants?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Dim 22 Avr - 14:57

Non mais même sans manger, j'aurais quelque chose dans le ventre de toute façon.

C'était la blague nulle du jour.
Elle s'approcha de la fenêtre et jeta un œil vers cette forêt, puis soupira légèrement avant de revenir vers sa rouquine de témoin.


On commence, je ne sais pas où ils en sont, et ils s'habilleront de toute manière bien plus vite que moi.

Lui faisant un clin d’œil, la dévisageant un petit moment.

Tu n'as pas beaucoup dormi toi cette nuit.

Léger sourire en coin qui en disait long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erraa



Messages : 4

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Dim 22 Avr - 15:14

Il faisait plaisir à voir le futur marié. Comme tous les futurs mariés me dirais vous. Ben oui mais le Routoudoux transformé en Routoubeau ben c' était pas pareil. Derniers époussetages d' épaules et dernières vérifications que tout est bien en place et la phrase qui tue.

"tu es déjà passer par la toi .. ma Suze "

Que répondre à ça? Que c' était la plus grosse erreur de sa vie? Celle qui passait même avant le fait d' être devenue comtesse? Que depuis tout n' était qu' un enchaînement d' épreuves plus dures les unes que les autres? Surement pas. Mais mentir...Hors de question. Eviter de répondre donc. Et avec le plus grand des sourires en plus.

Ne penses pas à moi aujourd'hui, c'est ton jour à toi. Tu es ma-gni-fi-que!

Et dernière petite tape sur les fesses en passant. Ben oui on touche pas le séant d' un homme marié.

Allé! C' est l' heure! Tu dois y aller. Je te laisse avec ta soeur que j' ai été ravie de rencontrer. Je te retrouve à la chapelle.

Dernier bisou d' encouragement et hop sortie de brune. C'est fou le nombre de dernière fois...On dirait un adieu. En même temps il se ferait passer la corde au cou dans quelques instants. Il en serait changé à jamais, quoi qu' on dise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mar 24 Avr - 9:53

Elle rit à sa blague tout en continuant de s'affairer à sortir sa tenue de la malle

Elle allait dire quelque chose mais


Karyaan a écrit:
Tu n'as pas beaucoup dormi toi cette nuit.

Elle releva la tête esquissant un sourire à son amie

Si si si j'ai dormi, enfin un peu seulement oui.
Suis allée me balader du coté des jardins, enfin un peu plus loin, enfin breeeeeeeeef


Elle éclata de rire, elle la connaissait trop pour la croire

Bon on s'en fou hein, y faut que tu t'habille alors déshabille toi hein, tu te donne un coup d'eau avant, tu prends un bain, une douche tu veux un massage?

Mae ou l'art de comment changer de sujet!!!

Non parce qu'après faut je me prépare aussi, pi j'espère que Francis aura préparé les jumeaux, que mon brun aura trouvé sa tenue toussah..
Hop hop hop
...


Soudain elle repensa à quelque chose.
Elle se redressa une chaussure à la main..

Dis tu as eu des nouvelles de la personne qui t'accompagne jusque l'autel ?

Elle posa la chaussure près de l'autre attendant sa réponse qui était important à ce moment de la journée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adeline de Courcy

avatar

Messages : 1

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mer 25 Avr - 11:16

Ils y étaient enfin. Partis un peu vite de leur Normandie natal, bravant les intempéries, les routes boueuse et les plaines balayé par le vent, la petite famille de Courcy n’avait pourtant pas rechigné a faire ce voyage jusqu’au lieu dit. Le petit Paul, chargé de cette mission, leur avait indiqué la route, essayant par la même de distraire au mieux la petite Briana qui avait du, sans aucun doute trouver la route bien longue.
Mais enfin, ils y étaient.

La voiture s’immobilisa et Adeline lança un regard bienveillant sur sa petite princesse. Ils n’avaient pas l’air très frais tous, avec leur habits poussiéreux, mais heureusement ils étaient encore suffisamment tôt pour se rafraichir et prendre un peu de repos.


-Briana ? Tu as bien garder ce que tu dois porter a Karyaan n’est ce pas ? Paul ? Pouvez-vous nous trouver une chambre pour que nous puissions nous reposer un peu ? Et puis… j’imagine que tout le monde doit avoir faim non ?

Un sourire bienveillant envers toute la petite troupe, et Adeline entraina tout ce petit monde hors de la voiture.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briana.

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Mer 25 Avr - 15:00

Les petits yeux n'avaient eus de cesse de regarder le paysage filer au rythme que voulait bien donner les chevaux à la voiture qui les conduisait. Elle avait alors vu le paysage normands, son littoral, ses campagnes, disparaître pour faire place à ceux que leur offrait la traversée. Et qu'elle avait été longue alors. Par chance, et ce malgré tout les cahots qu'ils subissaient sur le trajet, les roues du coche rencontrant quelques obstacles sur la piste tracée, elle avait réussi à l'écourter, se laissant aller, de temps à autre, à quelques heures d'un sommeil profond, son petit corps calée entre celui de la Baronne sa Mère et de Carenza, sa nourrice.

Au court de ses heures d'éveil, elle avait su profiter de la présence de Paul qu'elle n'avait plus quittée depuis qu'il s'en était venu pour la déloger du Couvent Lescurien où elle séjournait. Chants et rires avaient rythmé le voyage entre quelques moments d'un silence apprécié et l'incessante question qu'elle ne pouvait s'empêcher de poser...


" C'est quand qu'on est arrivé ? Hein c'est quand ? "

... et de voir la même réponse, tout aussi récurrente lui être donnée :

"Bientôt Briana... Bientôt..."

La patience n'était pas encore ce qu'elle maîtrisait le mieux, mais avait tenté par tout les moyens de prendre sur elle. Puis le voyage s'était achevé sur un soupir de soulagement lorsque les portes du domaine où ils furent conviés s'ouvrirent sur leur passage. La voiture arrêtée, elle n'avait que de hâte d'en descendre. Là était la seule chose qui comptait et retrouver enfin celle qui, outre sa mère durant sa trop longue absence, lui avait terriblement manquée, sa Marraine de Son Coeur : Karyaan.

Karyaan... En même temps que ses pensées s'en allaient déjà l'accompagnant, elle réagit brusquement à la question que sa mère venait de lui poser. Sses petites mains allaient à taton le long de son petit corps, cherchant la petite bourse qu'elle avait glisser sous sa robe avant de quitter la Haye du Puits, envisageant ainsi la tenir bien à l'abri. Puis la petite main de sentir l'écrin dissimulé sous l'épaisse couche d'étoffes superposée.


-" Z'ai !"

Comment Maman pouvait-elle douter qu'elle eut oublié le principal objet de sa mission ? Depuis ce jour où elle s'en était vu chargée elle avait clamé haut et fort à tout ceux qu'elle rencontrait qu'elle était pourvu d'une mission de la plus haute importance et qui une fois parfaitement menée, montrerait à tous que du haut de ses presque cinq printemps, elle prenait à coeur les responsabilités qui lui incombait. Une "Grande" qu'elle disait et elle comptait bien le prouver. Mais avant cela, elle n'allait pas s'opposer à la proposition qui était faite d'aller se rassasier un peu. Elle savait qu'ils avaient encore un peu de temps... assez pour engloutir quelques gourmandises et de se préparer avant qu'ils n'aillent assister aux épousailles qui ne tarderaient plus à être célébrés. Elle savait bien, d'expérience, qu'un estomac vide grognant dans une Église n'aurait pas trait de passer inaperçu. Autant éviter et laisser les regards de tout ce beau monde tourné sur la Mariée.

Ni une ni deux, ils se firent escorter en leur chambre où ils eurent tout temps de manger un peu et de se préparer avant que, trépignant d'impatience, elle parvienne enfin à se faire conduire auprès de Karyaan.

Là, contre la porte qui s'élevait devant elle, la Petite Perle vint doucement abattre le poing de plusieurs coups avant de s'annoncer :


-"Karyaan ! C'est moi ! Briana ! Tu n'es là ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Jeu 26 Avr - 13:21

Euh non, ça va, j'ai déjà pris un bain. Avant que tu ne débarques telle une tornade vrombissante là.

Sourit. Ben oui, pour rappel, la Sorcière avait passé nuit blanche, sous la lune, dans les bras de celui qu'elle considérait comme son frère de sang, d'âme, de vie.
Forcément, dès qu'elle était rentrée, elle avait pris un bain. Espérant s'apaiser, et dormir un peu. C'était sans compter le soleil s'embrasant et les heures passant à une vitesse intolérable. Sortant du bain, elle avait pris une tisane et la tornade rousse avait fait son entrée, enclenchant cette journée tant attendu, et dont elle avait hâte qu'elle finisse.

Pour ce qui est du massage, je préfère éviter également. Tu sais bien que je ne suis pas adepte.

Et voilà la question qu'il ne fallait pas poser à ce moment M. Elle bloqua la Brindille, et son visage, malgré les masques qu'elle portait souvent, son visage se ferma aussi violemment qu'une huitre qui se sent attaquée.

Non... non aucune nouvelle... Et... et je doute qu'il vienne à présent. Donc non... personne...

Elle du les arracher à sa gorge ces mots là. Ces mots chargés d'une solitude qui la suit depuis tant d'années. Ces mots, ce mot - personne -
Malaise qui l'enveloppe dans un linceul de deuil. Ce choix qu'elle a du faire et qui l'éloigna de celui qui aurait du être à son bras ce jour. Ce visage qu'elle ne revit plus, ces bras puissants qui l'enlaçaient comme eux seuls pouvaient le faire. Et ce regard bienveillant...
Un père, son père. Le seul pour qui elle pleurera aujourd'hui de ce manque, de ce gouffre que sa mort aura imposé.

Lentement, elle posa la tasse qu'elle avait en main, et se détourna de son amie. Fuite facile pour ne pas s'exposer, pour pouvoir respirer. Parce que tout se noue, tout se crispe, et le poids d'une culpabilité profonde pèse plus lourdement que n'importe quel fardeau qu'elle a ou aura à porter.

C'est alors qu'on tambourina à la porte. Sauvée par le gong ! Voilà ce qu'elle pensa en moins d'un dixième de seconde. Faisant volte face, d'une voix soulagée.


Oui ?

Ses yeux de brume s'illuminèrent quand la frimousse de la petite chose se dévoila dans l'embrasure de la porte qui s'ouvrait.

Briana...

Un murmure, voilà tout ce qui avait passé ses lèvres alors que lentement elle se mit accroupie et ouvrit les bras pour réceptionner la petite chose qui courait vers elle.

Par tous les Saints... que tu m'as manqué...


Énooooooooooorme câlin, la serrant tout contre elle. Elle prit son visage entre ses mains et la détailla.

Mon Dieu que tu as grandit Petite Âme...
Tu as ta robe avec toi ? On s'habille ensemble ? ça te dit ?


Déposant un baiser sur son front, elle lui sourit et fit un clin d’œil à Maelia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelia D'Vlaanderen

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Jeu 26 Avr - 13:29

Elle n'en rajouta pas plus pas moins, comprenant la peine de son amie mais il lui avait vraiment fallu la poser cette question.
Bref!!
Sauver par le gong oui, on pouvait dire ca et voilà la petite fille qui entre.
Cela faisait des mois qu'elle ne l'avait pas vu.
Comme elle avait grandi, toujours aussi mignonne.

Le regarde de la comtesse sur la Rousse voulait tout dire, elle sourit.

Et bien allons y les filles!!
On va s'habiller ensemble hein!!
Briana, tu vas m'aider hein.


Sourire plein de tendresse à la petite à qui elle va faire une bise sur la joue la prenant un peu dans ses bras aussi.

J'suis sur que tu seras la plus belle toi
Apres TaTa bien évidement

Éclat de rire dans la pièce..puis les regarde tour à tour se relevant et posant les mains sur ses hanches penchant un peu la tête large sourire aux lèvres

Alors par qui on commence? La grande ou la p'tite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briana.

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Ven 27 Avr - 8:45

Combien de temps ? Des mois qu'elle n'avait eu le plaisir de pouvoir venir se loger au creux des bras de sa "seconde" mère. Qu'il était bon alors de la revoir et de laisser sa crainte s'envoler. Non... Karyaan ne l'avait pas oubliée et si le manque avait été ressenti d'un côté, il l'avait été tout autant de l'autre.

-"A moi aussi tu m'as manqué... GRAND comme ça !"

Et aux petits bras de mimer le gigantesque vide que l'absence avait occasionnée avant de venir resserrer l'étreinte de toute la force dont elle disposait et qui semblait s'être décuplée tant les retrouvailles étaient attendues et appréciées. Il avait été difficile pour elle, au cours des derniers mois, de ne recevoir ni l'amour maternel et de ne pouvoir combler le manque par celui d'une Licorne au grand coeur. Et plus dur encore de ne pouvoir en donner au sens physique du terme. Seul ses pensées avaient encore pu franchir les hauts murs du couvent lescurien et venir accompagner dans un souffle inaudible tous ces témoignages d'amour qu'elle conférait à ceux qu'elle aimait plus que tout.

Puis un baiser déposé sur chacune des joues de la "Future" avant de se sentir étreinte par Maelia alors que la petite tête acquiesce à la proposition faite. Toute excitée qu'elle était, elle porta son regard sur la porte laissée ouverte et qui laissait deviner sur son seuil la présence de la femme de maison qui l'avait accompagnée jusque là. Dans ses bras un paquet. Celui-là même qui contenait la robe que Karyaan lui avait confectionnée pour l'occasion et qui lui avait été remis il y a de cela quelques jours. En compagnie de Carenza et de sa mère, elle avait eu plaisir à la passer quelques fois, la robe nécessitant quelques retouches. Travail qui fut vite accompli par sa nourrice.

-" Z'ai ni oublié ma robe, ni tu sais quoi !"

Un sourire empli d'une complicité était venu illuminer le petit minois en même temps qu'une de ses mains venait enserrer une petite bourse de satin qu'elle portait à présent en ceinture et qui renfermait "le trésor", objet d'une mission qu'elle protégeait comme si l'en dépendait de sa vie.
Puis de se tourner sur Maelia lorsqu'elle vint à la poser.


-" Moi ! Moi ! Moi !"

Petit doigt qui se lève alors pour se désigner. Parce que plus petite était la chose et plus vite il irait de la préparer. Et une fois chose faite, elle pourrait prendre tout son temps pour se consacrer à préparer et à choyer la future mariée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    Lun 30 Avr - 19:23

Léger sourire quand elle se redresse et regarde la petite s'agiter pour être la première à être habillés. Caresse inconsciente à ce ventre qui parfois s'agite, se réveille et doucement se rendort.
Posant ses yeux de brume sur la gouvernante, elle incline légèrement la tête en guise de salut.
Paquet posé sur le lit qui n'avait pas été défait.
Paquet déplié et robe dévoilée.

La Sorcière sourit simplement à Maelia et les trois femmes s'attelèrent ensemble à habiller la petite princesse qui allait être la Demoiselle d'Honneur du mariage. Petite chose qui allait ouvrir la route à la mariée dans l'allée de la chapelle menant jusqu'à l'autel.

La rouquine s'occupant de coiffer la blondinette, alors que les deux autres lissèrent et s’assurèrent que tout était bien en place.
Ci-fait, les trois se reculèrent et laissèrent la mignonnette s'approcher du miroir non loin de la table basse où le plateau du petit déjeuner avait été servit.



Ravies de voir la petite chose si magnifiquement habillée, il était temps à présent que les trois s'occupent d'une toute autre robe. Forcément, cela prit bien plus de temps.
Amples tissus, voiles, broderies, colliers et bien sur, couronne.
La question primordiale était surtout de savoir si on laissait les cheveux lâchés ou attachés. D'après les us et coutumes nobiliaires, une femme non mariée se devait de garder les cheveux libres, puis, quand elle devenait épouse, elle se devait de les nouer.
Les trois femmes et demi... oui oui, Briana fut bien évidemment concertée... rentrèrent dans un débat sans fin, débat qui fut interrompu par les cloches qui sonnèrent à la chapelle, rappelant aux trois donzelles et demi qu'elles étaient... EN RETARD !!!!

Branle-bas de combat, tout s'accéléra.
Maelia fila dans ses appartements pour s'habiller, Carenza et Briana peaufinèrent les derniers détails à la robe de la mariée. La tornade rousse revint rapidement et les quatre se regardèrent une dernière fois, immobiles, complices. Reportant son attention sur sa demoiselle d'honneur, caressant sa tignasse blonde en faisant attention de ne pas la décoiffer.


N'oublie pas ta petite bourse...

Clin d’œil et les voilà parties.
Le carrosse comtale, frappé aux toutes nouvelles armoiries de Beaumont-sur-Sarthe, attendait à la porte du château vicomtal. S'en approchant, elle ne put s'empêcher de jeter un dernier regard à la forêt, là où il était, là où il ne semblait plus être.
Partie... son cœur se serra quelque peu, mais le simple regard émeraude de sa témoin lui rappela la réalité du moment et surtout qui l'attendait là-bas.
Elle qui était d'ordinaire perclus de doutes pour tout, pour rien. Cette fois-ci, elle en avait aucun. Jamais elle n'avait été aussi sure d'elle.
Grimpant dans le carrosse, elle accueillit Briana prêt d'elle et sa témoin juste en face.
Bref regard à la gouvernante pour signifier qu'il était hors de question qu'elles partent sans elle et qu'il était évident qu'elle était invitée elle aussi. Celle-ci grimpa également et vogue la galère... la petite troupe se mit en route pour la chapelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée d'une cohorte    

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée d'une cohorte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Arrivée de Chelsea (Pukifee Ante)
» Arrivée d'eau
» Gérer l'ainé à l'arrivée de bébé...
» Ré-aménagement de notre appart pour l'arrivée de Bébé 5
» préparer l'arrivée d'un bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille Carsenac et de Rumet-Carsenac :: Vicomté des Cars :: Terres des Cars :: Village des Cars-
Sauter vers: